Libertinage et philosophie au XVIIe siècle - n° 13






Cliquez pour zoomer

296 p.
format : 150x210

ISBN
978-2-86272-617-5

date de parution : 31/01/13

25.00

Titre : Libertinage et philosophie au XVIIe siècle - n° 13

Sous-titre : Dossier : L’Équivoque blasphématoire Dossier : Autour de Pierre Bayle Varia

Résumé :

Notre premier dossier porte sur les « équivoques blasphématoires », souvent érotiques,
profanant à divers degrés les objets « sacrés » : les auteurs cherchent à en apprécier d’abord la diversité, pour tenter ensuite d’en apporter la contextualisation interne et externe et d’en évaluer les enjeux : simple jeu littéraire ? Plaisanterie anodine ? Objection larvée d’inspiration « hérétique » ? Indice d’un plus grave recul à l’égard du credo chrétien, voire de toute religion ?
C’est à Bayle, à ses amis et au contexte intellectuel de la composition de ses écrits que
sont consacrées les études suivantes : sur la bataille entre calvinistes orthodoxes, arminiens, déistes, athées et anticléricaux autour de la notion de « libre examen » dans le contexte de la revendication du droit de la « libre pensée » publiée par Anthony Collins en 1713 ; sur la défiance des intellectuels réformés à l’égard de l’interprétation figurative de l’Ancien Testament ; sur le « patriotisme » de Bayle et sa conception de la souveraineté politique, qui doit résister à toutes les ingérences cléricales ; sur l’importance du contexte politique de la Glorieuse Révolution pour l’interprétation des intentions de Bayle ; sur la pensée politique de Frédéric Ancillon ; et sur la réception de la pensée de Bayle en Hongrie.
Notre dossier Varia, très riche, comporte des articles sur la catégorie historiographique
du « libertinisme », d’abord, sur deux « jeunes éventés », Geoffroy Vallée et Noël Journet, qui sont présentés par Garasse comme des exemples typiques du cheminement de l’hérésie à l’athéisme, ensuite, et enfi n sur la bibliothèque de Philibert de La Mare, érudit dijonnais qui a fortement contribué à faire de Dijon un « lieu intellectuel » au carrefour des réseaux de la République des Lettres.
Trois dossiers distincts qui témoignent de la diversité et de la richesse de la pensée libre
à l’époque classique.